12.1.12

Je déteste les soldes

Les soldes ont commencé hier et j'en ai déjà marre de toute cette hystérie. Comme je travaille à la Défense et que je traverse les 4 temps pour aller bosser (dans une tour, hein, pas dans un magasin), pas moyen d'y couper, on croise toute cette horde de gens qui viennent de banlieue ouest pour faire du shopping avec les businesswoman de la Défense.



Comme tout le monde, je me suis réjouie de l'arrivée des soldes (je suis quand même un peu une blogueuse mode) et je me suis dit que j'allais passer ma pause déj au 4 temps à trouver tout plein de trucs super beaux et pas chers.

Je me suis quand même rappelé quelques règles implacables du mois de janvier :
-Je n'ai vraiment besoin de rien, donc aucune obligation d'achat.
-Je suis grave fauchée (j'ai racheté un nouvel ordinateur avant Noël) donc pas de grosses dépenses inutiles.

Ca dresse un peu le tableau. Je me suis donc préparée à résister à tout plein de tentations qui allaient m'assaillir dans les magasin sans l'ombre d'un doute.

Et bien RIEN du TOUT! J'ai dû faire une bonne douzaine d'enseignes dans lesquelles j'ai toujours envie d'acheter plein de choses et puis : AUCUNE ENVIE!!

Tout cet amoncellement de fringues empilées, écrasées, tripotées par une horde de nanas... n'évaillait en moi aucune envie. Bizzare...

J'ai bien réfléchis à toute cette étrangeté (je n'ai rien envie d'acheter, mais c'est dingue!) et j'ai trouvé 4 raisons pragamatiques à la logiques implacable (rien que ça) pour expliquer ceci:

1. Ils nous ont encore ressortis tous leurs vieux trucs moches et invendus de l'année (et qui sait, des années précédentes). On en voulait pas avant, pas de raison qu'on achète ça, même à moins 50%.
L'exemple : H&M , New look, Pull1Bear etc.

2. Ils ont ressortis tellement de fringues qu'elles sont toutes mal rangées, trop serrées, et donc hyper mal présentées, y'a pas moyen de repérer la moindre fringue sympa dans ce bordel (et je vous rappelle qu'on est habituées à des boutiques ultra marketées, merci bien). On en arrive à avoir la FLEMME de faire du shopping, dingue quoi.
L'exemple : Mango

3. Y'a trop de monde!!! Pas envie de me battre ni de faire 45 minutes de queue pour voir  si ce pantalon me fait de grosses fesses ou non. J'ai que la pause déj (1h en théorie) et j'ai déjà les nerfs en bouilllie.
L'exemple : 1,2,3

4. On se fiche un peu de nous avez les prix, parfois, on se demande si ils savent ce que veut dire le mot soldes! Un article qui passe de 39,90€ à 34,90€, c'est pas vraiment des soldes (dans ma tête en tout cas c'est exactement pareil). Y'a même des magasins qui retirent les anciennes étiquettes pour encore mieux nous tromper.
L'exemple : Zara

Résultat, je me suis dit "laisse tomber ma vieille, après tout t'es en déj, tu vas aller te poser dans un coin pour DEJEUNER (c'est quand même de ça qu'il est question). Et je me suis posée au Soup&Juice, un petit bar que j'aime beaucoup parce qu'ils font des supers soupes maison et de supers jus (maison aussi) mais aussi des bagels, wrap, triangles, salades et patisseries qui sont déliceux.

 Et moi j'ai pris une soupe Carotte-pomme-curry à tomber avec une petite tarte au noix de pécan et j'ai sorti un bouquin de circonstance. Un bouqin un peu honteux qui trainait dans ma bibliothèque suite à une razzia chez Boulinier, le libraire d'occaison de St Michel (le top pour les dévoreuses de bouquins comme moi qui veulent pas claquer 100 boules par mois en livres). Un bouquin de nana dans la lignée des Bridget Jones, mais en pire, j'ai nommé Sophie Kinsella! Je sais pas si certaines ont lu (ou vu le film) l'Accro du shopping, et bien je lis la suite, quand Becky Bloomwood se rend à Manhattan! Lecture de circonstance, n'est-ce pas? Ce livre est vraiment gravissime car on est dans la tête de Becky et on voit toutes les reflexions qu'elles se fait dans sa tête pour justifier ses achats compulsifs, et on trouve ça ridicule et risible...sauf qu'en fait, à quelques choses prêt, on est quasiment les mêmes, à se trouver de bonnes excuses à chaque fois qu'on fait chauffer la carte bleue...En fait toute cette overdose de consommation amène à réfléchir (un peu) sur le bien fondé de toute cette société dans laquelle nous vivons, qui nous crée des désirs là où il n'y a aucun besoin, à l'aide de marketing bien senti (j'ai pas fait une école de commerce pour rien).  Ca, c'est dit.

Bon finalement, je suis retournée au boulot, mais je suis quand même rentrée 2 secondes chez Pimkie où j'ai trouvé un chapeau pour 6€ qui est joli et qui va avec tout/ et j'ai une tête à chapeau / et c'est vraiment pas cher (rayer la mention inutile).

Et puis je suis aussi rentrée chez Etam au cas où il n'y avait pas un petit basique, et pour ne pas faire de jaloux avec les autres magasins (oui, je me préoccupe des états d'âmes des magasins) et j'ai trouvé une peyite jupe plissée pour 14€ (elle est parfaite) et un petit top noir (il est parfait aussi). On a jamais assez de tops noirs et de jupes noires quand on bosse dans une tour à la défense avec tout pleins de gars en costumes cravates....





Je sais c'est un peu l'hopital qui se fout de la charité, mais j'ai quand même limité les dégâts! Et maintenant, je vais faire les soldes sur internet, c'est beaucoup moins fatigant!

Bonnes soldes les filles!


3 commentaires:

  1. Ta réflexion sur le fait que les boutiques nous ressortent d'anciennes collec' est bien réel ! C'est abusé ! Pas trop envie de m'acheter des fringues car j'en ai pas mal et comme les promos maintenant il y en a toute l'année, les soldes ont moins de charmes du coup !
    Bises !
    cheriehelene.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  2. ta sélection est très sympa et tu as bien raison de faire sur internet, c'est moins stressant et énervant !! ^^

    RépondreSupprimer
  3. Pour les anciennes collect' tu as raison mais il arrive quand meme parfois qu'on trouve des produits (exemple le petit gilet a l'honneur dans le post de dimanche :P) que je n'avais jamais vu avant ! ^^
    Bisous
    Yu'

    RépondreSupprimer

Merci de vos petits mots qui me font bien plaisir et me laissent un trace de votre passage!