23.5.14

Cinema Lover #4



Déjà 8 mois passés depuis le dernier article Cinéma Lover, comme le temps passe vite !  Me voici de retour avec de nouveaux films à "chroniquer" : je ne vous raconte pas de quoi ça parle en détail, je ne fais pas d'analyse poussée, non , je vous dit juste simplement ce que j'en ai pensé! 

Palo Alto by Gia Coppola


Dans la famille Coppola demandez la nièce. En fait, contrairement aux apparences, ça doit être vraiment pas facile de porter un nom pareil pour faire du cinéma. Gia a 27 ans, l’âge parfait, le début de l’âge adulte, l’âge auquel on peut faire de grands projets pour la vie. C’est aussi l’âge auquel Gia Coppola signe son premier long-métrage, et j'ai eu la chance de voir le film en avant première et de rencontrer ce joli et discret brin de femme...de mon âge.


Quoi de mieux que le sujet de l’adolescence quand on en sort à peine ? Grande fan des films comme The Last Picture Show ou American Graffiti Gia voulait rester dans la même veine en privilégiant un casting avec de vrais ados (à l’exception d’Emma Roberts qui a 21 ans au moment du tournage). Tous les comédiens jouant les ados avaient environ 17 ans. Fini les peaux parfaites et les ados bien peignés, ici on est dans la vraie adolescence un brin crasseuse, avec tout le malaise et les bizarreries qu’on peut imaginer. (On est tous passés par-là.)

Tout est parti d’un recueil de nouvelles by James Franco. Oui, on parle bien de l’acteur sexy révélé dans Il était une fois James Dean, et le meilleur pote de Spider-man (entre autres). Né à Palo Alto en californie, l’acteur, réalisateur, scénariste, peintre et écrivain (la talent n’a pas de limite), d’origine suédoise et portugaise (jolie mélange) a ecrit en 2010 un recueil de nouvelles sur des histoires adolescentes inspirée de sa propre adolescence. Dans chaque nouvelle, c’est un des personnages qui prend la paroles. Le thèmes : alcool au volant, drogues, violence en tous genre, et sentiments, biensûr. Il ne voulait pas réaliser lui-même le film,et il a pensé à Gia. Il lui a même fait totalement confiance pour la réalisation. Rien que ça.

Hop, vous pouvez maintenant mater la très belle bande-annonce pour vous imprégnier de l'esprit du film:



Et ce qu’on peut dire, c’est que Gia a relevé la mission avec beaucoup de talent !
Jusqu’à présent, Gia n’avait tourné que des films avec des copains, et elle n’avait jamais écrit de scénario. C’est donc avec beaucoup d’appréhension et de timidité qu’elle a abordé le tournage du film avec des comédiens. Mais elle a finalement choisi de leur faire confiance en laissant la part belle à l’improvisation. Quelle bonne idée ! Le casting étant très réussi et quasi inconnu (excepté Emma Roberts, tous les acteurs sont de vrais ados, enfin!)), et la direction des acteurs très détendue, cela a permis au film de sonner vraiment juste. J'ai vraiment adoré ce film! Il est à la fois troublant, violent, juste, énervant, fort. On retrouve vraiment les sentiments paradoxaux qui coulent dans les veines de l'adolescence.

Le film m’a aussi rappelé le très beau film de Roy Anderson A Swedish love story , le génial Breakfast Club ou encore plus récemment le savoureux The perks of Being a wallflower de Stephen Chbobsky. Deux films que je recommande absolument.

Verdict: Gia est un petit brin de femme timide, mais elle a beaucoup de choses à dire. A mon avis, on a pas fini d’entendre parler d’elle. Courez voir ce film qui sort le 11 juin dans toutes les bonnes salles !





Total Black Out 

Il y a des films que tu vas voir sans trop savoir à quoi t'attendre. Au pire tu auras perdu 2 heures de ton temps. Dans la famille des comédies américaines bien grasses, un peu romantique et girly, mais surtout pleine de bonnes surprises, vous avez Black Out Total! Ce film m'a vraiment fait marrer. Je vous recommande absoluemnt d'y aller avec un(e) bonne pote pour une bonne poilade. Le pitch est simple : suite à une rupture, une jolie blonde présentatrice TV locale jouée par la ravissante Elizabeth Bank, est emmenée par ses copines en boite pour se changer les idées. Elle n'a pas de tenue? La copine concon mais bonnasse lui prête sa petite robe moulax jaune flash : on fait tout péter ce soir ! Attention scène culte juste ici.



Finalement la soirée bat son plein en mode très très alcoolisé, les copinnes croisent un groupe de mecs péteux, et la belle blonde finit ivre morte par essayer de prendre l'air...et rencontre un bel inconnu... pour une nuit pleine de délires...Très classique jusque là, mais ce qui est plus amusant, c'est ce qui se passe ensuite. Au petit matin, la belle blonde se retrouve an stilletos et robe de chaudasse, sans argent, sans voiture et sans téléphone, perdue danas un coin de la ville qu'ellle ne connait pas, et tout le monde la prend pour une pute (la robe de chaudasse, tout ça...). Et il s'ensuit des tas de rencontres improbables et hilarantes, qui font tout le comique du film...pour tenter de retrouver sa voiture, sa dignité, et de décrocher le job de ses rêves dans une plus grande chaine. 
Verdict : Film à voir pour se marrer, se remémorer de bons souvenirs (que celui qui n'a jamais été dans cette situation lèvre le doigt), et mater de très beau acteurs...

Ici le très très eau gosse joué par James Mardsen (très très miam)

Rencontre avec les dealers dont un la reconnait : magique ! 
 
La tenue parfaite pour faire du vélo ! 

Et vous, vous avez vu quoi au cinéma? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de vos petits mots qui me font bien plaisir et me laissent un trace de votre passage!