28.5.16

Chiner sa déco : ma passion des brocantes


Aujourd'hui on va parler un peu décoration. Non pas que je sois une experte, loin de là, mais parce que j'aime les jolies choses, surtout lorsqu'elles sont anciennes et que j'ai eu à cœur de décorer mon appartement avec des meubles qui me ressemblent. Et cela a été un travail de longue haleine, et surtout beaucoup de plaisir.  Je vous raconte.

Quand tu pars de zéro 
Je me souviens quand j'ai emménagé dans cet appartement en 2013 avec mon ancienne coloc, j'arrivais avec pas grand chose en terme de meubles. Quelques étagères et une commode Ikea, et c'est tout. J'avais toujours vécu dans un meublé, et tant mieux d'ailleurs car je déménageais tous les ans, et j'avais déjà assez à faire avec mes 300 bouquins et mes fringues. J'ai du m’équiper en lit, mais c'était à peu près tout car l'appartement était déjà meublé par ma coloc. Mais quand elle est partie un an plus tard convoler avec son amoureux, je me suis retrouvée avec un salon intégralement vide ! Et très envie de le décorer avec de jolis meubles, des meubles qui aient du chien, et qui donnent une âme à mon appartement. Un an plus tard c'était mission accomplie, comme vous pouvez le voir sur cette jolie photo prise par mon ami Henri Buffetaut dans mon salon de la sublime Éléonore Landais.

Mes petits conseils 
A moins que vous ne soyez rentiers, il vaut mieux ne pas être trop pressé, ni d'avoir d'idée précise sur ce que vous voulez. Dans le monde de la chine, on ne trouve jamais vraiment ce que l'on souhaite. Il faut marcher au coup de cœur, à la négociation, et aux réveils matinaux. Je savais une chose, c'est que j'aimais le bois, surtout le bois sombre et c'était mon premier critère. A chaque brocante où je me rendais, j'avais un radar à bois ancien. Merci à mon grand-père qui fut mon premier initiateur, et à Nathan qui m'a transmis sa précieuse expérience en la matière. 

Voici déjà quelques conseils :

  • N'hésitez pas à vous lever tôt. C'est à une heure matinale que se font les meilleures affaires. Cela a été le plus difficile pour moi : mettre son réveil à 6h30 le dimanche, ça fait mal. 
  • Vous pouvez aussi venir en fin de brocante où la négociation sera plus facile, en particulier pour les gros objets. les brocanteurs n'ont jamais très envie de recharger les gros meubles dans le camion ! En revanche, les plus beaux objets seront sans doute déjà partis.
  • Ayez une voiture et n'hésitez pas à faire des kilomètres. Les brocantes à Paris sont les plus belles mais c'est rarement là que vous ferez les plus belles affaires. J'adore me promener rue de Bretagne pour repérer de beaux objets, mais je sais que les prix sont adaptés aux parisiens, et je ne ressens pas du tout le même plaisir à y faire des achats. Servez-vous de ces brocantes pour vous faire l’œil, mais n'hésitez pas à partir en banlieue ou même à la campagne pour trouver de belles et grandes brocantes avec des affaires en or. Retrouvez d'ailleurs toutes les dates sur ce site, qui, bien que pas très moderne, donne une liste exhaustive de toutes les brocantes. Et si vous n'avez pas de voiture, vous ne pourrez acheter aucun objet de taille conséquente. Désolée, Madame Hidalgo, il faudra faire avec ma petite voiture.
  • Ayez du cash, de la petite monnaie, et votre chéquier. Indispensable pour régler vos achats. 
  • Négociez toujours chaque objet, même le plus petit. C'est tout le plaisir de la chine, pour l'acheteur mais aussi pour le vendeur ! Je n'étais pas très à l'aise au début et j'étais ravie de chiner avec un négociateur né, mais je m'y suis finalement mise sans souci et avec plaisir !
  • N'achetez rien de neuf. Les brocantes regorgent de stand de gadgets neufs, généralement en plastique, de piètre qualité. 
  • Chinez à deux. Déjà parce que c'est beaucoup plus fun. Et aussi parce que vous pouvez élaborer toutes sortes de tactiques à deux. Le genre good cop, bad cop. Et cela obligera le vendeur à baisser ses prix.
  • Discutez avec les brocanteurs. Ils sont une mine d'informations. il vous diront comment entretenir les objets, comment les conserver, comment les reconnaître, ils vous montreront leur particularités, ils vous raconteront leurs histoires. Et quoi de mieux que d'avoir une belle histoire à raconter à propos de vos trouvailles ?
  • Pensez unité et utilité. C'est un point assez difficile, mais il faut toujours avoir en tête ce que l'on veut pour sa déco, et si les objets iront ensemble. Si vous craquez pour un objet qui vous semble une excellente affaire mais ne s'accorde pas à votre intérieur, vous pourrez aussi le revendre et faire un profit. Je me suis fait un peu de sous comme cela grâce au Bon Coin et cela m'a permis de financer ma passion.
  • Faites vous plaisir : même si vous n'avez rien trouvé, rapportez toujours un petit objet, même un vinyle à 1€ ou un petit miroir ancien. Il est impossible que vous n'ayez rien trouvé !
Comment reconnaître les objets et meubles à acheter ?

C'est avec le temps et l'expérience qu'on peut affiner ses achats. j'ai d'ailleurs fait quelques erreurs de débutante au début. Il faut faire beaucoup de brocantes pour ne plus se tromper et avoir l’œil. Et bien sûr, chacun son goût, pour une époque, un style, une matière. A vous de voir ! Et ne transformez pas votre chez-vous en musée :  le vintage doit arriver par petites touches et se familiariser avec le moderne. 

La Brocante d'Eglantine
Et sinon, vous pouvez vous fier à un guide. J'ai reçu celui d'Eglantine Emeyé, journaliste pétillante, et je le trouve juste génial. Très pédagogue et superbement illustré, il donne tout un tas de bons conseils pour chaque rubrique : meubles industriels, bijoux, bagages anciens, boites métalliques, trains, poupées, vaisselle etc. Je vous ai mis quelques photos pour que vous vous fassiez une idée. A offrir aux passionnés de la chine ou à tous ceux qui veulent s'initier !

Et c'est quoi mes dadas ?
Chacun à ses trouvailles chouchous. De mon côté j'adore les malles, les valises, les nécessaires de toilettes et la bagagerie en tout genre. J'en ai énormément acheté (et donc revendu, mon appartement n'étant pas extensible). J'aime aussi beaucoup les livres, les bougeoirs, les fauteuils et canapés en velours, commodes en bois brut, mappemondes, mannequins de couturières, bijoux anciens, vases et pots en verre, les tourne-disques et les vinyles, les cadres en bois, la porte-manteaux. La liste est longue et j'aurais de belles histoires à raconter pour chacun de ces objets chinés !

Et vous, vous aimez les brocantes ? Vous aimez le vintage ? Avez-vous de belles trouvailles à me raconter ?








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de vos petits mots qui me font bien plaisir et me laissent un trace de votre passage!