19.5.16

J'ai testé : lire sur la Kobo


Quand on m'a proposé de tester la Kobo, je dois avouer avoir été partagée entre une petite défiance voire un certains scepticisme sur la capacité d'une liseuse à me séduire, étant donné mon amour du papier, et d'autre part une grande curiosité sur ce format plus si nouveau. Je vous raconte. 

Ma relation avec la lecture 
Je suis une amoureuse des livres, une dévoreuse depuis mon plus jeune âge. Déjà quand j'étais petite je m'endormais sur des bouquins tous les soirs, si bien que mes parents, las d'aller éteindre ma lumière en se couchant et me refermer mon livre, et inquiets de ma santé et de ma fatigue grandissante, avaient fini par décider de couper les plombs de ma chambre après une certaine heure ! Un sujet qui ne date pas d'hier donc. Evidemment j'ai voulu faire des études littéraires, et arrivée en khâgne, je lisais près de 8 livres par semaine : une vraie petite vorace ! 
C'est donc en tout logique qu'en école de commerce, j'ai choisi de me spécialiser dans l'industrie des livres et que j'ai choisi d'y commencer ma carrière. J'ai en particulier travaillé dans la bande-dessinée (soyez pas jaloux !) et dans les guides de voyages. De toute ces années j'ai accumulé une montagne de bouquins ! Quand j'ai déménagé en 2011 j'avais compté plus de 450 livres dans mon petit studio, dont 250 Bandes-dessinées ! J'ai malheureusement dû faire un tri et me séparer d'une partie  de ma collection mais il m'en reste encore tout plein sur des étagères et dans des cartons,  des livres que j'ai souvent plaisir à feuilleter, ou à recommander et prêter. Il y en a d'ailleurs pas mal qui se promènent chez des copains (si vous me lisez, je veux bien les retrouver !). 
Du coup, alors même que dans mon boulot j'avais travaillé à la digitalisation de l'industrie du livre, je n'avais pas sauté le pas moi-même et investi dans une liseuse. Et je continuais de me balader avec toujours un bon bouquin de papier dans mon sac à main, plus ou moins volumineux, et plus ou moins lourd.

Ma première fois avec la Kobo Glo HD
J'ai allumé la Kobo et je l'ai connecté au wifi, pour pouvoir ainsi accéder à mon espace personnel sur lequel deux romans que j'avais repéré m'attendaient (merci Léa!). L'affichage est extrêmement simple, en noir sur blanc, et le rendu ressemble goutte pour goutte aux pages blanches d'un livre en papier. Impressionnant ! Aucune gène à la lecture due à un écran, et pour moi c'est la première bonne surprise. Je me lance dans la lecture de La ville Orpheline de Victoria Hislop dont j'adore l'écriture et les romans sur fond d'histoire grecque. Je vous parlerai peut-être un jour de ma passion pour la Grèce, où j'ai d'ailleurs commencé ce blog il y a 6 ans (pour ceux qui me lisaient déjà). 
La lecture est très agréable, un simple glissement me permet de tourner la page, et je sais exactement où j'en suis dans ma lecture (chapitre 12, page 14/15, 39%). La liseuse est extrêmement légère et se glisse partout, même dans mes plus petites pochettes, et je peux donc aussi l'emmener en soirée. Je déteste ne rien avoir à lire dans les transports et la légèreté de la liseuse la rend super pratique. Quand on a fini un livre, on peut directement en commencer un nouveau ! En appuyant longuement sur un mot, je peux afficher sa définition dans le dictionnaire, et je peux aussi sélectionner un extrait en le surlignant avec mon doigt. Cela m'a été super utile en lisant Le jour où j'ai appris à vivre de Laurent Gounelle qui était riche en enseignement ! Encore un bouquin que je vous recommande. A la fin de ma lecture, je pouvais aussi retrouver de sympathiques statistiques ce qui ne semble pas super utile, mais je dois avouer plutôt amusant : on y devient vite accro. Avec la liseuse, j'ai pu aussi lire de nuit sans lumière allumée avant de dormir.

Bilan
Je n'avais jamais testé d'autres liseuses, donc je peux pas comparer, mais j'ai beaucoup apprécié de lire sur  la liseuse Kobo. Pour moi la liseuse est parfaitement adaptée pour ceux qui lisent beaucoup et ne veulent pas s'encombrer d'un bouquin volumineux. Le confort de lecture est le même, voir meilleur puisque on peut lire dans toutes les positions. La prise en main est agréable et j'ai aimé la finition de la Kobo au toucher, très douce et assez chic. Je l'ai gardé dans mon sac à main pendant deux semaines et elle n'en a pas du tout souffert. A part le bouton marche/arrêt, tout se fait au tactile, qui fonctionne très bien. On peu ajuster la luminosité, ou encore se voir proposer des livres du top 50 : pas mal quand on est en panne d'inspiration. De plus, elle tient très longtemps en batterie : je n'ai pas eu à la rebrancher pour lire mes deux romans. 
Même si je continuerai d’affectionner les livres, en particulier pour l'art ou la bande-dessinée, je suis très séduite par l'idée de lire sur liseuse, ce qui permet de gagner de l'espace et de lire encore plus sans les mauvais côtés du transport ! Cela me semble un très bon investissement pour les grands lecteurs, et aussi pour les plus petits lecteurs qui pourraient se découvrir un goût pour la lecture. Je l'ai trouvé à 123 € sur le site de la Fnac. Et qui sait, dans nos espaces de plus en plus minimalistes, et dans un but de moins consommer, peut-être est-elle l'avenir de la littérature ? 

Et vous, avez-vous sauté le pas de lire sur liseuse, qu'en avez-vous pensé ? N'hésitez pas à me raconter votre expérience ou à me donner vos avis en commentaires !







6 commentaires:

  1. J'ai adopté la kobo depuis 2 ans déjà et j'en suis fan!! J'ai la kobo h2o parfait pour lire dans le bain

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu le plaisir de me voir offrir par mes enfants la liseuse Kobo et j'avoue en être fan. Pratique, légère et toujours disponible partout.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai eu le plaisir de me voir offrir par mes enfants la liseuse Kobo et j'avoue en être fan. Pratique, légère et toujours disponible partout.

    RépondreSupprimer
  4. cela me tente bien
    mais j'aime tellement l'objet qu'est un livre , le fait de tourner les pages
    mais je pense que je vais craquer
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour
    Cela fait 6 ans que je lis avec une liseuse . Chez moi ils en avaient marre de m entendre dire j ai plus de livres donc ils m ont à acheter une liseuse. Et j ai convaincu 3 d mes enfants à en acheter une.

    RépondreSupprimer
  6. Je lis sur Kobo depuis 2 ans et je suis fan fan fan. Amoureuse du papier pourtant et de l'objet. Et depuis que je l'ai je lis plus et avec les petites promos des sites Kobo ou Fnac je découvre des auteurs que je n'aurais jamais soupçonné

    RépondreSupprimer

Merci de vos petits mots qui me font bien plaisir et me laissent un trace de votre passage!