24.10.17

La rentrée de tous les changements


Le mois de Septembre est passé et je m'étais donné quelques résolutions pour cette nouvelle année "scolaire". L'été 2017 a été particulier pour moi, un été à la fois très excitant avec le passage des 30 ans, accompagnée de mes proches et de mes amis, de très nombreuses fêtes et mariages, d'un beau mais rapide voyage seule en Asie, mais aussi un été difficile dans ma relation à mon travail, avec beaucoup de stress, de déceptions et de frustrations. J'ai eu plus que jamais envie de changer les choses, de faire quelque chose qui ait du sens. En outre, la rentrée est un excellent moment pour prendre les décisions que je mûris depuis longtemps. Voici les quelques décisions majeures que j'ai prises pour cette rentrée et que j'ai tenues depuis bientôt deux mois.

1. Adopter un mode de vie de plus en plus minimaliste

Quand on commence à réfléchir à ce qui nous rend heureux dans la durée, on se rend très vite compte que posséder toujours plus de choses n'est pas la solution. Ceux qui me suivent ici depuis longtemps ou qui me connaissent IRL (= In Real Life) savent que je fais de grands tris réguliers, que je donne beaucoup de vêtements, que j'organise des vide-dressings à chaque saison, et que je vends beaucoup sur internet. Malgré cela, je possède énormément d'objets, livres, vêtements, souvenirs, vaisselle, déco, meubles et l'idée de déménager tout cela seule me semble assez terrifiante. Je me suis rendue compte que posséder autant d'objets m'encombrait l'esprit en permanence et était un véritable frein à ma liberté

Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur le mode de vie minimaliste, je vous recommande l'excellent documentaire disponible sur Netflix, Minimalism, a documentary about the important things que l'on peut aussi retrouver ici. Vous pouvez aussi lire les livres des papesses du minimalisme comme Béa Johnson ou Hideko Yamashita. Le documentaire The True Cost (dispo sur Netflix) sur l"industrie de la mode, a enfoui à tout jamais mes envies de shopping low cost. Pas très envie d'avoir du sang sur les mains.

Pour prévoir ma vie d'après, j'ai donc commencé depuis bientôt deux mois à faire des tris drastiques dans mes affaires. J'ai donné beaucoup (Emmaüs/Relay), vendu aussi énormément sur la nouvelle MarketPlace de Facebook qui s'est avéré un moyen ultra efficace et rapide, bien plus que le Bon Coin. J'y pratique des tout petits prix, l'idée étant surtout de se débarrasser le plus vite possible d'objets qui m'encombrent l'esprit aussi bien que l'espace. Et depuis que j'ai commencé ce vaste chantier, je réalise combien il sera long, très long, j'ai l'impression qu'il me faudrait des années ! Mais c'est un chantier agréable et assez excitant, je vois mes acheteurs ravis, et mon appartement de plus en plus épuré et rangé, et cela me comble de joie (mon côté ENFJ). Voici une rapide photo ci-dessous (toujours pas d'appareil pro depuis mon cambriolage, c'est une photo de smartphone). Si cela vous amuse, j'en parle souvent sur mes stories instagram, et je pourrais faire un article plus fouillé sur le sujet.



2. Apprendre, sortir de ma zone de confort, ne pas rester sur ses acquis

Pour cette rentrée, je me suis rendue compte que j'avais l'impression de stagner dans ma vie, de ne plus rien apprendre au quotidien, pour m'enrichir dans la vie de tous les jours. Au boulot, je reste sur mes acquis, je consacre beaucoup d'énergie à brasser de l'air (ou envoyer des mails dans le vent, mais c'est tout comme) et je n'acquiers pas de nouvelles compétences. Le soir, je suis épuisée par toute cette énergie dépensée et je n'en ai plus pour apprendre d'autres choses : lire, se cultiver, apprendre une langue ou une compétence, découvrir de nouvelles choses. Aussi, depuis cet été, je me suis dit que cela allait changer. Je vais dorénavant apprendre tout un tas de choses en sortant de ma zone de confort et en y consacrant du temps. 

J'ai par exemple téléchargé l'application Babbel pour apprendre l'italien, ce dont je rêve depuis mes 15 ans. Pour la petite histoire, je m'étais inscrite en italien en seconde, mais cela tombait en même temps que le latin, et la directrice de mon lycée ne m'a franchement pas laissé le choix. Du coup 10 ans de latin, une langue passionnante, mais qui ne se parle plus, mais rien en italien. Cette fois-ci je m'y suis mise et les progrès sont très rapides ! j'en fait tous les matins 20 minutes dans le métro. Cette appli est ludique, pédagogique, et ultra bien faite ! Je vous recommande. 

J'ai aussi décidé de faire plus d'expositions pour apprendre en prenant du plaisir. J'ai par exemple visité l'expo David Hockney (toujours d'actualité) cet été, Walker Evans au Centre Pompidou, ou encore l'expo AutoPhoto à la Fondation CartierEd Van der Elsken au Jeu de Paume, et Barbara à la Philharmonie de Paris. Autant que possible j'essaye de me cultiver et de partager ces moments avec des proches. Cela ouvre mon champ d'horizons et c'est très important. 



Je prends aussi de plus en plus de plaisir à regarder des documentaires. Il y en a plein sur Netflix qui sont passionnants. je vous recommande par exemple "Happy" sur le bonheur, ou encore "What the Health" sur les liens entre alimentation et maladies graves (diabète, cancer, etc.). Pour se sentir citoyen éveillé du monde, rien de mieux que d'apprendre toujours plus. On en trouve aussi plein sur Arte en replay sur la politique, l'histoire, la science. Je me demande ce que je faisais avant et pourquoi je n'ai pas commencé plus tôt. Evidemment, cela me laisse moins de temps pour les marathons de séries, j'essaye de me limiter à un épisode de temps en temps. 

Avec nos smartphones, on a toujours quelque chose à regarder, en particulier sur les réseaux sociaux et donc très peu de temps morts pour lire. Je garde toujours un livre dans mon sac, roman ou autre, mais il est parfois plus tentant de jouer à two dots ou de faire défiler ma timeline instagram. Aussi, j'ai placé tous les réseaux sociaux dans un dossier sur une page autre que la page d’accueil dans mon téléphone et je gagne au moins 30 minutes par jour. De même pour les applis de jeux. Et j'ai supprimé toutes les applications chronophages inutiles. Les applis de shopping par exemple :-)

L'idée, cette année, serait d'acquérir de nouvelles compétences et de nouvelles connaissances, de sortir de mon terrain habituel. De ce côté il y a vraiment du boulot, cela fait bien trop longtemps que j'évolue dans les mêmes endroits, les mêmes sphères professionnelles, et avec les mêmes styles de gens. J'ai très envie de monter de nouveaux projets, de voyager, de quitter Paris, et je vous en parlerai quand je serais prête. J'ai aussi envie d'approfondir des relations qui n’importent mais aussi de rencontrer de nouvelles personnes. Une grande partie de mes amis proches étant, pour des raisons d'engagement de couple et de famille, moins disponibles. C'est aussi une formidable occasion pour laisser tomber les relations unilatérales ou toxiques et se recentrer sur celles qui rendent heureux. Tout simplement !

Et aussi j’aimerais en apprendre un peu plus sur moi et m'améliorer, trouver un terrain sur lequel je puisse construire et m'épanouir. Vous avez déjà fait le test Meyer Briggs ? Mettez-moi vos résultats en commentaires ou sur les réseaux sociaux, je serais ravie d'en discuter avec vous. Moi qui adore l'humain et la psychologie (je voulais devenir psy quand j'avais 17 ans... avant d'échouer à un concours pour manque de confiance en moi), j'adore mieux me comprendre et comprendre mes interactions avec les autres.





3. Etre à l'écoute de mes propres besoins, prendre soin de ma santé et voler de mes propres ailes

Dans ma personnalité il y a une jolie qualité qui est aussi un sacré défaut, c'est que je souhaite sans cesse faire plaisir à la terre entière. Cela part d'une bonne intention, j'aime avoir des relations harmonieuses avec les gens et me consacrer à leur bonheur me rend heureuse moi-même, mais bien souvent sans être à l'écoute de mes propres besoins. Depuis un peu plus d'un an, j'apprends, petit à petit, à dire non. Cela peut sembler idiot, mais c'était quelque chose que je ne savais pas du tout faire avant. J'acceptais tous les jobs, même ceux qui ne représentaient pas d'intérêt pour moi (financier ou de sujet), toutes les soirées de copains, toutes les propositions et les demandes d'aide. 
Pour le blog, très vite, petit à petit j'ai appris à faire le tri. Mon éthique justifiait que je refuse la plupart des propositions. Mais pour le reste c'était plus difficile. Et comme mes journées sont déjà bien remplies par le travail, cela est vite devenu un enfer, d'autant plus que les gens ont parfois tendance à abuser (et je ne leur jette pas la pierre, j'avais qu'à dire non !). Du coup je prends un retard terrible sur mon sommeil, et je finis par faire les choses sans aucun plaisir. Et la fille sympa devient de fatiguée et de mauvaise humeur, le truc complètement contre-productif.  Il fallait que cela change. Sans compter que tout ce sommeil en retard, c'est de l'espérance de vie en moins. Et oui, ma petite dame. Du coup on apprend à dire non, on se cale deux soirées par semaine et une matinée au moins à la maison et on prend du temps pour se cocooner un peu et faire ce qui nous fait du bien. Pour moi par exemple, c'est de faire de la cuisine, de manger sain, et d'avoir un appartement rangé et une vie organisée, mais aussi de voir ceux que j'aime et d'apprendre, comme j'en parlais plus haut. Et au boulot aussi on apprend à s'imposer plus, les relations seront plus saines et moins frustrantes. 

Idéalement, j'aimerais travailler beaucoup plus de chez moi où je suis plus efficace, au calme, que dans un open space complètement épuisant pour une hyperactive comme moi incapable de se concentrer. On n'est pas tous égaux dans ce genre de situation. En discutant avec des collègues je me suis rendue compte que j'étais la seule à entendre les raclements de gorges de tel collègue et les conversations de tel ou tel autre, et à lever le nez toutes les 5 minutes au passage de collaborateurs. Que de temps perdu !  J'avais du coup tendance à rester tard le soir travailler pour retrouver du calme dans l'open Space. Idiot et cercle vicieux infernal. Depuis, je m'isole pour travailler et subir moins de stress et j'essaye de respecter des horaires moins tardifs.

Pour finir, j'ai aussi décidé de me mettre au sport pour me sentir bien dans mon corps, et bouger plus, pour ma santé. Je me suis inscrite chez Fitness Park à la fin de l'été et j'ai adoré le fait de pouvoir aller à la salle près de mon taff ou près de chez moi (ils ont des salles partout) jusque hyper tard dans la soirée. J'ai me suis découvert grâce aux machines tout un tas de muscles inconnus (!), et je me suis bien tonifiée. J'ai aussi téléchargé l'appli Google Fit pour suivre mon nombre de pas et je me suis motivée pour rentrer à pied deux ou trois fois par semaine, soit environ 1h15 de marche quotidienne en plus de mon temps de marche habituel. Un super moment pour flâner, réfléchir, écouter de la musique (vous avez écouté La Fête est finie, le nouvel album d'Orelsan ? Une tuerie !) ou passer du temps au téléphone avec mes proches, ce que je n'ai d'habitude de faire, à part dans le métro où ça ne capte jamais (maman, si tu me lis !). Et quelques courses à pied quand je me motive avec l'appli Nike Running. Pas trop souvent non plus je ne suis pas du tout une fan de running et c'est toujours un énorme effort pour moi. Mais les stats sur l'appli sont motivantes !

Pour résumer, je dirais que cette rentrée que j'avais préparé depuis un moment déjà est un moment formidable de recentrage sur l'essentiel (moins de matériel, moins de toxicité, plus de sens) et une préparation à ma nouvelle vie plus épanouie. Quand on décide de changer, on voudrait que tout aille vite, mais certaines choses prennent parfois du temps. Je m'accroche et j'y crois. To be continued ...


Et vous, est-ce que votre rentrée a été synonyme de changement ?



Ces jolies photos sont l'oeuvre de Prasannah. Merci à lui ;-)

5 commentaires:

  1. De très très bonnes résolutions.
    Pour le ait de quitter Paris, j'ai l'impression que c'est quelque chose qui taraude de nombreux Parisiens.
    L'Open space .. ON a déménagé dans un grand ope space et je passe ma vie à lever le nez dès que quelque'un passe ( on est à l'entrée). Enfin, il ne me reste qu'à peine deux mois à tenir, ça ira !
    La bonne résolution pour moi fut de me lever plus tôt qu'avant pour avoir un peu de temps pour méditer, et ne pas partir à la va vite. Une fois par semaine environ je me motive à aller au sport avant 7h (mais c'est duuur).
    Pour le reste, c'est de petits changements par ci par là pour stresser moins et avoir une hygiène de vie plus en accord ac moi ( par ex: je ne bois plus, me couche plus tôt, m'accorde le droit de ne pas "faire" mais juste d'être", je mange moins de sous produits animaux etc etc)
    Chouette article ^^ :)

    RépondreSupprimer
  2. un nouveau projet qui s met en place
    plus d expo moi aussi
    plus de sommeil dc j éteind mon tel sinon je me réveillais à 3h du mat et je papotais avec pierre paul jacques bref les copines du bout du monde
    ça fait qu une semaine mais j vois la différence

    RépondreSupprimer
  3. Super article Maylis plein de sens...j'ai entrepris pas mal de tes résolutions et bonnes actions et m'inspirerai volontiers des autres qui sont pleines de bon sens également. La méditation aide beaucoup en effet à être plus en paix avec soi et ce qu'on a et vit, et aide à relativiser certaines choses, se recentrer sur l'essentiel, sur ses besoins....bref toujours dispo anche per parlare italiano se vuoi :)
    Sonia

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Merci de vos petits mots qui me font bien plaisir et me laissent un trace de votre passage!